Monkey Theorem au cabaret frappé

vendredi 29 juillet 2011

Le public envahit le bus rouge vintage du Cabaret frappé pour 4 steps de 20 mn.
Monkey Theorem décharge toutes ses énergies animales dès les premières minutes.
Ça commence à vibrer, taper sur les vitres, secouer les suspensions; le bus oscille et finit par exploser!
La contamination des gènes primaires est inéluctable.
Nos 3 primates en ressortent tondus, les voyageurs descendent criants et velus.
Ça résonne encore.